Fedora 13 Goddard : Quelques évolutions à découvrir

Publié le par JB

672px-F13-releasenotes-banner.png

 

       La Fedora, c'est une distribution GNU/Linux issue de Red Hat (fonctionnant donc avec le système de paquets RPM). Elle est soutenue par cette société, qui vise plutôt un public professionnel. Fedora est donc une distribution de la première heure : La société Red Hat ainsi que VA Linux ont permi à Linus Torvalds de toucher 20 Millions de dollars en stock options en 1999.

 

      La distribution fille de Red Hat n'est vouée qu'à une utilisation non-commerciale et n'est composée que de logiciels libres (ce qui n'était pas du tout le cas à la période Red Hat, je précise avant de me faire insulter par les puristes). Son rythme de Mise à jour est le même qu'Ubuntu et Gnome : une nouvelle version tous les six mois. Paradis du développeur, c'est une des distributions les plus utilisées et qui continue de vivre une guerre troller contre la Debian de Murdock.

 

      Dans la lignée idéologique de Gnu/Linux, la distribution n'a pourtant pas la réputation d'être adaptée à tous les fedora-logo.pngutilisateurs, surtout néophytes. Il faut dire que dès l'installation des choix assez compliqués s'offrent à nous. D'ailleurs, Red Hat est (était) considérée comme une nouvelle version de hacker, avec Slackware (dont l'enfant Backtrack est maintenant connu dans le monde de la sécurité réseau, et autres bidouillages pas souvent nets.)

 

      Aujourd'hui, Fedora peut se vanter d'être la deuxième distribution la plus utilisée en desktop, derrière Ubuntu.

 

Trêve de bavardage, la Goddard - 13 est parue le 25 Mai 2010, et est annoncée comme un grand cru par Silicon.fr.

 

  • Les deux grandes nouveautés "ouvertes" à tous les utilisateurs sont l'installation automatique de drivers pour imprimantes et Webcam.
  • Des drivers opensource pour ATI et Nvidia sont présents
  • On trouve les 4 IDE Anjuta, Eclipse, MonoDevelop et NetBeans dans leur dernière version.
  • Expérience « out of the box » (vient de PC Inpact)
    • Le gestionnaire de photos Shotwell
    • Le logiciel de sauvegarde Déjà-dup
    • Le client Identi.ca/Twitter Pino
    • L’outil de scanner Simple Scan
    • Palimpsest prend maintenant en charge les disques RAID et LVM
  • NetworkManager gère mieux les réseaux sans fil, ainsi que le Bluetooth.
  • Gestion des iPod et autres produits sans Flash.
  • Refonte partielle de Totem pour une meilleure gestion de la mémoire tampon et des flux en ligne.

 

      Comme d'habitude, Virtualbox m'a bien été utile pour voir ce qui en était. J'avoue avoir été un peu déçu par Fedora 12 et l'avoir vite abandonné. Chose moins commune, je l'ai testée sous KDE, cette fois-ci.

Avec 1Go de RAM, même en 64bits, pas de quoi s'attendre à une utilisation optimale des effets glossy qui brillent et qui sont tout transparents. Mais les screens changeront de d'habitude, sous Gnome.

 

Donc on commence par regarder un peu ce qui se fait sur le Net :

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/2c/Fedora_13_GNOME.pngMouarf, Gnome, fond d'écran bleu, thème similaire ... dans la lignée des autres Fedora.

 

Fedora13.png

(Cliquer sur les images pour agrandir !)

 

Splash très joli, typique de KDE, mais un peu long ... sur ce point là, Ubuntu fait largement mieux. Je boote en 16 secondes sur Ubuntu, ici au moins une minute. Bon, les conditions ne sont pas les mêmes, mais ça donne une idée.

 

Capture-Fedora 13 KDe [en fonction] - VirtualBox OSE-4

 

      Erf, même en ayant précisé à l'installation que j'étais François le Français qui parle Français, Fedora une fois installé me fait travailler mon anglais. Et c'est pas faute d'avoir une connexion fonctionnelle pour télécharger les paquets .à l'installation .. tant pis. A noter que la migration se fait très rapidement une fois KDE chargé, il faut installer le(s) paquet(s) kde-l10n-French et/ou kde-i18n-French, et de recharger la session.

 

Capture-Fedora 13 KDe [en fonction] - VirtualBox OSE-5

 

      KDE oblige, on a toute une floppée de (très bons) logiciels installés avec, facilement reconnaissables grâce à leur K, dans la plupart des noms. Au menu, Konqueror, bien sûr. Mais également toute la suite Koffice, Okular pour visionner les PDF, la Konsole comme shell graphique, ou l'explorateur de fichier Dolphin.

 

      Pour Fedora en particulier, on ne trouve pas beaucoup de logiciels installés d'origine sur la version CD. Ce n'est pas plus mal, le système est propre à l'installation, qui se fait d'ailleurs en quelques minutes. On n'a plus qu'à apprécier le merveilleux environnement de programmation qui s'offre à nous. Mais avant, une petite leçon d'installation de paquets :

 

Pour s'initier au mode super-user, su suffit :

$ su

Password :

# yum install firefox

(...)

 ================================================================================
Package Arch Version Repository Size
================================================================================
Installing:
firefox x86_64 3.6.3-4.fc13 fedora 14 M
Installing for dependencies:
fedora-bookmarks noarch 13-1 fedora 5.4 k
xulrunner x86_64 1.9.2.3-1.fc13 fedora 8.1 M

Transaction Summary
================================================================================

Install 3 Package(s)
Upgrade 0 Package(s)
Total download size: 22 M
Installed size: 42 M
Is this ok [y/N]: y

(...)


       J'ai masqué une partie de recherche et de MAJ, mais l'idée est là : c'est efficace. A noter que KPackageKit est beaucoup plus pratique d'utilisation pour la recherche notamment, mais qu'il est diantrement moins classe.

 

       Pour conclure dans cette petite analyse, Fedora 13 est une distribution propre et puissante, fidèle à son image. Avec des centaines d'outils disponibles pour les développeurs, c'est pour moi son public premier visé. Malgré un temps de démarrage un peu long à côté d'Ubuntu, l'utilisation des logiciels reste néanmoins optimale par la suite.

Au départ, peu de programmes, mais KDE dispose de toute sa panoplie d'outils rudimentaires, et les dépôts de Fedora sont pleins de logiciels utiles et sympas.

Une alternative au dominant Ubuntu, oui ... mais l'utilisateur n'est pas du tout guidé. Du coup, on le conseillera plutôt aux personnes désireuses d'un système vraiment puissant et à l'image de GNU/Linux. Pourtant, Fedora commence à miser sur la simplicité d'installation ou de paramétrage, certainement une bonne affaire pour le futur !

 

Vous pouvez télécharger Fedora avec Gnome, KDE, en DVD, CD, pour PPC, x86 32 et 64 bits sur cette page là.

La liste des torrents aime les visiteurs.

La documentation vous veut.

Toutes les nouveautés ne craignent pas pour leur bande passante.

Fedora est apprécié par PCInpact

Silicon ne se lasse pas du nouveau cru linuxien

Le JournalduGeek aime la console

Je vais tout de suite lire la news du SiteduZéro parce que Romain m'a fait le reproche plusieurs fois. En plus l'article a l'air complet pour les développeurs.

Commenter cet article