Ilmars Poikans, l'homme qui fait trembler la Lettonie

Publié le par JB

Ilmars Poikans est un mathématicien de 31 ans, chercheur au laboratoire d'interlligence artificielle (AI Lab) de l'université de Riga, capitale de la Lettonie.

 

Depuis Février, le hacker letton publie sur son Twitter et dans la presse des informations sur les salaires des hauts fonctionnaires de l'Etat, en y accédant depuis une faille dans l'administration fiscale. Par simple copier-coller, on apprend que les dirigeants du pays continuent de recevoir des salaires (très) importants alors que le PIB du pays recule de 18,4 %, que les taxes ont été augmentées et les salaires des fonctionnaires réduits : le peuple se serre la ceinture pour sauver l'économie.

 

Celui qui devient le "Robin des Bois" letton est donc perçu comme un héros par le Peuple, mais comme un voleur de données selon la ministre de l'Intérieur Linda Murniece.

 

http://www.presseurop.eu/files/images/article/Ilmars-Poikans.jpg?1274365625

 

En effet, Neo (son pseudonyme) a dévoilé ce que beaucoup soupçonnaient : alors que le chomage atteint les 20,4%, les haut fonctionnaires continuent de gagner plus de 10 fois le salaire d'un enseignant ; le plan de relance du gouvernement fait fermer des écoles, des hôpitals, fait baisser les salaires d'un tiers ... mais continue d'offrir de gracieuses primes aux personnes haut placées.

 

Autre affaire dévoilée, la banque Parex, sauvée par nationalisation, a vu les salaires de ses petits employés chuter, alors que leurs dirigeants continuent de toucher des salaires à 5 chiffres.

 

L’économiste Morten Hansen, de la Stockholm School of Economics, fait partie des personnes qui soutiennent le hacker : “Bien sûr, il faut faire respecter les lois, mais Neo a mis le doigt sur ce qui manque dans tous les secteurs de la société lettone : la transparence.”

 

 

 

Mais la police lettone a vite mis la main sur ce Neo, lequel affirme "Je savais que, tôt ou tard, la police allait mettre la main sur moi. Mais pourquoi devrais-je avoir peur de publier ce que les gens ont besoin de savoir ?"

L'important pour le chercheur, est donc que les gens sachent ce qu'il se passe dans leur pays, peu importe les conséquences.

 

Arrêté puis relâché, il risque maintenant une peine de 10 ans d'emprisonnement ... mais s'est fixé comme objectif de dénoncer tous ceux qui s'enrichissent avec la crise ...

 

Il nous en faut un comme lui en France

Publié dans The news

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe 25/05/2010 22:11



Avec les lois qui risquent de passer ca va être dur ...