La télévision prend sa revanche

Publié le par JB

samsung-tv-led-05-led7000.jpg

Un écran à LED Samsung

 

Le 18 Mai, notre joli département pluvieux, pays des rillettes et du poulet fermier, est passé à la télévision numérique. Non, nous ne venons pas d'avoir la TNT (je veux bien que l'on se moque du retard technologique Sarthois mais pas à ce point là). En fait, les chaînes analogiques disparaissaient au profit de l'unique Télévision Numérique Terrestre.

 

Car depuis l'apparition d'Internet sur le territoire français, au siècle dernier, la TV ne fait qu'empirer, ne permet pas au spectateur de choisir son programme et de devenir acteur du média-qui-présente-des-blondes-à-forte-poitrine sur le plateau de Dechavane, et tous ces autres intellects mais également représentants de la culture française.

 

10EABC9FFAEDFE2FB98B6EA7B7FF.jpg

"Regardez, je suis sexy hein"

 

Pourtant, les entreprises High-Tech nipponnes (ni mauvaises*) continuent de miser gros sur cet accès à la culture. Avec l'apparition du Plasma et du LCD, le Blu-Ray naît et réussit plutôt bien son entrée dans le commerce, au contraire du HD-DVD de Toshiba qui s'écrase rapidement en 2008 car il dispose d'une capacité de stockage trop faible à côté de la demande. La possibilité de regarder quelques films en Haut Définition (720 ou 1080p) relance l'industrie du film comme du téléviseur depuis quelques années.

 

C'est également à ces dates que Samsung vend ses premiers écrans à LED, de quelques pouces. Les diagonales typiques à un écran d'ordinateur (15" - 21") utilisant la technologie à LED apparaissent en 2009, et la fin de cette année voit naître les grands écrans (40"), fameux OLED de la firme Sud-coréenne.

 

La nouvelle technologie a des coûts de fabrications assez avantageux (ce qui n'empêche pas le produit de dépasser le millier d'euros à la vente), et une supériorité assez flagrante quant au contraste, au rendu des couleurs ou même au temps de réponse.

 

Entre temps, Samung en profite pour exposer son écran transparent au SID américain, du 23 au 28 Mai 2010. D'une diagonale de 19" (48cm), l'objet laisse passer 30% de lumière, environ. Si l'utilisation à la maison n'aura sûrement d'autre intérêt que d'imiter le monde imaginé par James Cameron, on imagine cependant qu'il pourrait s'avérer pratique pour afficher des informations dans une voiture, sans (trop) gêner la visibilité du conducteur.

 

0190000003218978.jpg

 

Un autre avantage de l'OLED, officialisé ce mercredi 26 Mai par Sony, est son adaptation possible à un support souple. Alors que Samsung annonçaient les écrans flexibles et en couleur pour 2012, le créateur de la PS3 présente le produit Jeudi 27 Mai au même SID de Seatlle. Selon Sony, après 1 000 enroulements et déroulements, l'objet n'a pas subit de dégât. Cette flexibilité, possible d'origine avec la technologie OLED, l'est ici parce que l'écran ne comporte pas d'élément électronique rigide.

 

Cette flexibilité était déjà minimale sur des écrans de livres électroniques, qui affichent pour la plupart les images un peu différemment d'un moniteur à cristaux liquides : au lieu d'imprimer manuellement de l'encre, elle l'est électroniquement, mais l'affichage reste noir et blanc et ne permet pas de belles animations ; l'avantage est la consommation d'énergie presque nulle, et donc la grande autonomie.

 

Ici, l'écran de Sony affiche des images animées, 16,7 millions de couleurs et s'enroule autour d'un petit cylindre similaire à un stylo.

On peut donc glisser son téléviseur dans sa poche !

Le seul reproche qu'on se permettra, c'est la taille de l'écran (pour l'instant du moins), on se contentera d'une dizaine de centimètres de diagonale.

 

1363220 8 9ff3 l-ecran-se-roule-autour-d-un-petit-cylindre-

 

Et avec un peu de chance, ce futur téléviseur Sony sera sous Android.

 

 

* Désolé pour la (les) blague(s) pitoyable(s)

 

Sources / Pour aller plus loin :


L'écran transparent de Samsung : Ici et

L'écran flexible de Sony : ici

L'OLED sur Wikipédia

Google TV : Un Android pour les téléviseurs

Publié dans The news

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article